Intégration et exploitation des données OSM sous QGIS

Selon la méthode choisie, vous devez être dans l’un des cas suivants :

  • Vous avez téléchargé un shapefile (depuis Geofabrik, depuis BBbike ou depuis Hot Exports)

ou

  • Vous avez téléchargé un fichier .osm (n’importe laquelle des méthodes).

Chacun de ces types de fichiers s’ouvre sous QGIS via l’option « Ajouter une couche vecteur » .

image15

NB : Pour les zones d’intérêt non anglophones, il est fortement possible d'avoir une toponymie issu de la langue local utilisant des caractères spéciaux, choisissez donc l'encodage universel UTF-8 pour bien les afficher sur la table attributaire. Vous pouvez le changer à tout moment en allant sur les propriétés générales de la couche.

  • Shapefile issu de Geofabrik ou de BBBike

Le fichier zippé téléchargé contient 8 couches shapefiles à extraire :

image16

      1. Building.shp (polygone) contient l’ensemble des bâtiments du de la zone
      2. Landuse.shp (polygone) contient l’occupation du sol (résidentiel, industriel, etc.)
      3. Natural.shp (polygone) contient les éléments naturels (plans d’eau, forêts, etc.)
      4. Places.shp (point) contient les lieux (villes, villages, quartiers, etc.)
      5. Points.shp (point) contient les POI (Points of Interest) de toute sortes (hôpitaux, stations essences, écoles, etc.)
      6. Railways.shp (ligne) contient les voies de chemin de fer
      7. Roads.shp (ligne) contient le réseau routier (route primaire, secondaire, etc.)
      8. Waterways.shp (ligne) contient le réseau hydrographique (rivière, ruisseau, canal, etc.)

Chaque couche créée possède sa table attributaire et il est donc possible d’afficher directement une symbologie en fonction des attributs qui vous intéressent…

image17

  • Fichier au format .OSM (extension .osm ou .osm.pbf)

Le format .osm ou .osm.pbf sont pas facilement exploitables par un SIG. Il est donc conseillé de commencer par mettre chacune de ces couches au format Shapefile. Pour cela :

    1. Après avoir ouvert la couche sous QGIS via l’option « Ajouter une couche vecteur » (avec l'encodage UTF-8), faites un clic droit pour afficher le menu contextuel et choisissez l’option « Enregistrer sous ».
    2. Choisissez le format ESRI Shapefile
    3. Donnez un nom à la couche qui va être créée (exemple : points.shp).
  • Shapefile issu de HOT Exports

Le shapefile issu de HOT exports est moins élaboré que celui proposé par Geofabrik ou BBbike.

image18

Il se compose des trois types de géométrie utilisée sous OSM (points, lignes, polygones) qui regroupent chacune toutes les géométries similaires. La couche Lines contient par exemple tous les objets linéaires, qu’il s’agisse de routes, de rivières, de lignes à haute-tension, etc. Les données sont donc plus difficilement exploitables.

La seule exception est la quatrième couche (roads) qui a été construite en réalisant un « tri » dans la table attributaire de la couche Lines. C’est ce type de traitement qu’il va falloir réaliser pour créer une couche thématique pour chaque élément (bâtiments, occupation du sol etc …)

Prenons l’exemple de la création de la couche thématique “Route” à partir de la couche “Lines“.

1- Sélectionnez la couche Line puis cliquez sur l’icône “Sélectionner le entités en utilisant une expression”.

image19

La fenêtre qui s’ouvre est celle des requêtes SQL.

2- Sélectionnez « highway » dans la rubrique Champs et valeurs puis complétez l’expression : "highway" <> ' '

image20

L’expression permet de sélectionner uniquement les lignes qui ont un attribut dans le champ «highway»:

    • «highway» (un terme anglais pour dire “route”) est le nom du champ (toujours entre guillemets).
    • <> est le symbole qui signifie “différent de”
    • ' ' signifie un attribut vide (un espace entre deux apostrophes).

3- Cliquez sur le bouton Sélection puis Fermer

Ici sont visualisées en cyan les routes sélectionnées (la couleur peut varier selon le paramétrage de Qgis):

image21

(Note: les autres lignes sont généralement des rivières, des voies ferrées ou encore des limites administratives.)

4- Faites un clic droit sur la couche lines pour ouvrir le menu contextuel et choisissez l’option « Enregistrer sous », choisissez le format ESRI Shapefile, donnez un nom à la couche thématique qui va être créée (route.shp par exemple) et surtout, cochez la case “N’enregistrez que les entités sélectionnées

image22

Vous pourrez ensuite renouveler l’opération pour chaque nouvelle couche thématique dont vous avez besoin:

    • Pour les bâtiments : couche Multipolygons : «building» <> ' '
    • Pour l’occupation du sol : couche Multipolygons : «landuse» <> ' '
    • Pour les éléments naturels: couche Multipolygons : «natural» <> ' '
    • Pour les lieux : couche Points : «place» <> ' '
    • Pour les POI : couche Points : «amenity» <> ' '
    • Pour les voies ferrées : couche Lines : «railway» <> ' '
    • Pour les rivières : couche Lines : «waterway» <> ' '

Vous aurez donc en résultat une couche pour chaque type d’élément. Encore une fois, chaque couche créée possède sa table attributaire.

Last modified: Monday, 10 August 2015, 3:19 PM